Randonnée

Sur le chemin de Vallonpierre

 La randonnée pédestre se pratique sous toutes ses formes à Chabournéou.

De la petite balade en aller retour depuis le parking, environ deux heures à la montée et une heure et demie à la descente, à la traversée du plateau de Tirière, cinq heures pour rejoindre le chalet Hôtel du Gioberney, chacun trouvera son plaisir.

Le très alpin sentier qui rejoint le refuge de Vallonpierre demande une heure et demie d'effort pour une balade magnifique sous le Sirac.

Les enfants, toujours bienvenus au refuge, trouveront des jeux ou un peu de lecture pour se reposer en arrivant. Ils apprécieront l'eau glacée du bassin pour remplacer la douche.

Le soir, derrière les vitres de la salle à manger , on observe les chamois qui remontent les pentes de rhododendrons et les névés pour dormir en altitude.

La randonnée pédestre se décline dans tous les styles : la balade pépère peinard, le tour en famille avec des tous petits, la rando en famille avec les grands, le tour pour les trekeurs entraînés…

L'aller retour au refuge dans la journée avec une pause casse croûte sur la terrasse. Avec les enfants, il faut compter de deux à trois heures : la halte au torrent, la consolidation des cairns, le ramassage des framboises, l'observation des marmottes… tout ça prend du temps.

Vous pouvez prévoir la nuit au refuge, et rentrer le lendemain, avec des enfants un peu entraînés ou le copain qui découvre le Valgaudemar, par la cabane du Pis. Un itinéraire sur un chemin en balcon qui demande trois heures pour retrouver le chemin du Ministre, puis vingt minutes pour le parking du Crépon. 

Depuis le refuge, on peut rejoindre le refuge de Vallonpierre par un chemin bien tracé sous le Sirac. En début de saison, les névés peuvent rendre la progression difficile, voir impossible sans équipement (crampons, batons ou piolet). Compter deux heures environ pour rejoindre Vallonpierre et de là vous descendez sur la cabane de Surette où vous  reprenez le sentier du Ministre jusqu'au parking du Crépon, environ trois heures.

Une autre façon de rejoindre le parking ou de venir au refuge, est la belle traversée par le plateau de Tirière. On quitte le refuge en rejoignant les Roux puis on s'engage sur le sentier qui mène à la cabane du Pis. De là une remontée de 200m vous amène sur le plateau de Tirière où vous attendent les chamois et les marmottes et une vue impressionnante sur la face nord du Sirac.


Pour les courageux, vous pouvez rejoindre, hors sentier, la crête de Chauvetane (700m de dénivelée) à travers les alpages. Sinon on se laisse descendre par un sentier sinueux jusqu'à la cabane du berger du Gioberney. De là on retrouve sa voiture, soit en restant rive gauche du torrent du Gioberney sur le chemin de découverte, soit en traversant le pont qui vous amène au chalet hôtel du Gioberney où la bière est bien fraîche. Ce parcours se pratique dans les deux sens et fait partie du tour des refuges. Depuis Chabournéou, comptez cinq heures sans le détour par Chauvetane.

Chabournéou peut s'envisager comme  une variante sur le tour du Vieux Chaillol, en alternative au refuge de Vallonpierre ou au refuge Xavier Blanc.